lundi 28 septembre 2009

Défouloir, partie 4 : le sevrage

J'étais bien avec Mathieu. Je ne pensais plus à lui.
Puis, il est revenu dans le décor, encore. Il m'a fait le même coup.
Je t'aime encoooooreeeeee !!!
Moi, j'en avais assez. Quand il est venu me parler, j'ai pris mon courage à deux mains et je lui ai tout dit.

J'en ai assez que tu me manipules.
J'en ai assez que tu prennes pour acquis que je serai toujours là, même si tu me traites comme de la merde.
J'en ai assez que tu me joues dans le dos.
J'veux plus te parler, c'est fini, complètement fini.

En même temps, Mathieu comprenait ma peine et me soutenais. Il en a fait, des choses pour moi ce jeune homme et je lui en suis reconnaissante.

Plusieurs mois ont passé. C'était la joie dans ma vie, peu à peu, les aspects de ma vie qui étaient merdiques devenaient agréables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire